Ouverture incondtionnelle – Yuan Tze

xing

Chère famille REN XUE,

 

Peut-être vous vous demandez pourquoi maintenir votre cœur ouvert ne s’avère pas aussi facile que vous l’espériez ? Vous être calme et ouvert l’espace d’un instant puis vous pouvez tout perdre l’instant d’après. Quand nous essayions de comprendre ce qui vient de se passer, il semblerait qu’un déclencheur extérieur soit toujours à l’origine de la fermeture de notre cœur. Mais les causes réelles se situent toutes à l’intérieur de soi-même. Une d’entre elles est l’identité de soi.

Le développement de cette identité joue un rôle important dans le bon développement de la vie. Nous nous identifions avec ce que nous percevons comme vrai, juste ou correct. Dans ce processus de développement d’identité de soi, nous construisons la conscience de soi. Néanmoins, la façon dont nous développons cette identité de soi est sérieusement inadéquate car ce sont essentiellement nos schémas qui déterminent ce qui est vrai, juste ou correct. C’est ainsi que nous développons une fausse identité.

Nous nous accrochons fortement à cette fausse identité. Ceci à son tour va renforcer tous les schémas sur lesquels cette fausse identité est basée. La fausse identité et les schémas se nourrissent mutuellement et prennent soin l’un de l’autre dans un cercle non-vertueux.

 

Comment est-ce que cette fausse identité affecte nos cœurs ? Tout ce que nous construisons depuis cette identité de soi devient un attachement fort ; ce qui inclut le corps, le genre, la culture, les croyances, les idéologies, les valeurs, la race, la nationalité, la couleur de peau, l’image de soi, les schémas nocifs, et tous ce qui découlent de ces derniers. Ces divers attachements peuvent prendre le contrôle de notre existence. Ils restreignent les perceptions que l’on a de soi-même et du monde, ils influencent fortement nos relations avec nous-mêmes et le monde. Le résultat est qu’il nous sera très difficile de maintenir nos cœurs ouverts. Qui plus est, les schémas nous conduiront à faire tout ce qui est possible pour défendre l’identité de soi ainsi élaborée. Dès que nous rencontrerons quelque chose avec laquelle nous sommes en désaccord, nous le verrons comme une attaque personnelle et nous passerons en mode défensif, ce qui instantanément fermera nos cœurs.

 

Prenons la fausse identification au corps comme exemple. Dès l’enfance, nous devenons conscient de notre corps au travers des diverses expériences corporelles et, petit à petit le corps devient l’acteur principal pour la conscience de soi. Ainsi, nous nous identifions éventuellement avec le corps. La vie est la vitalité du corps. Quand le corps meurt, cette vie prend fin. Mais le Shen, le Vrai Soi, est qui nous sommes vraiment, pas le corps. Quand le corps disparaît, le Shen va continuer de vivre. Quand nous identifions faussement le corps avec la vie, nous nous identifions avec ce que le corps fait et ressent, et cela occupe toute notre attention dans la vie. Nous sommes à la recherche de plaisir et de confort et nous faisons tout notre possible pour satisfaire ces besoins. Nous devenons attachés au corps et devenons son esclave. Nous sommes contrôlés par ses conditions et inévitablement il nous est difficile d’accepter la maladie et la mort. La vérité est que notre Vrai Soi n’a pas besoin d’être apprécié ou contenté. La joie et la paix sont constamment présentes. Il n’est pas affecté par la naissance, le déclin ou la mort du corps et il continuera d’exister avec un cœur ouvert, peu importe ce qui advient.

 

Qu’en est il de la fausse identification au genre ? C’est une identité venant du corps. De l’identité de genre dérive toutes sortes de rôles et de normes sociales et d’attentes. Par exemple, un homme devrait démontrer des qualités masculines, une femme des qualités féminines. Néanmoins, le Vrai Soi ne possède pas de genre et toutes les qualités positives sont des qualités universelles, innées du vrai cœur et de la vraie nature d’un individu. En jouant nos rôles dans la société et en observant certaines normes sociales comme éléments de la société, s’y attacher et en faire une partie de notre identité, non seulement limitera notre existence mais, nous enlèvera aussi la vraie liberté. Nos cœurs peuvent seulement être ouverts quand les conditions sont favorables.

 

Si nous souhaitons véritablement ouvrir nos cœurs, sans aucune condition, travailler sur l’identité de soi est crucial. Il est nécessaire de construire une nouvelle identité pour remplacer l’ancienne. La seule vraie identité est celle du Vrai Soi. Nous ne sommes pas le corps, ni les étiquettes que l’on s’attribue, pas plus que les pensées et les sentiments produits par nos schémas. Ne pas le percevoir ne peut conduire qu’à un développement continu de la fausse identité. Une fois que nous avons pleinement reconnu qui nous sommes vraiment, l’attachement à la fausse identité non seulement desserrera son étau mais finira par s’effondrer.

 

Travailler sur les schémas s’avère tout aussi crucial car ils sont fortement connectés avec la fausse identité. Découvrir les schémas reliés au Faux Soi et les transformer peut grandement nous aider. Par exemple, si notre culture a une forte influence sur notre fausse identité, essayez de trouver les schémas sous-jacents à celle-ci. Peut-être est-ce la vision polarisée, ou l’égocentrisme ? Ou bien la compétitivité ? D’être essentiellement dirigé par notre intérêt personnel ? Ou alors le besoin d’être approuvé, reconnu ? Ou peut-être le schémas de éviter et se cacher : en essayant de se cacher derrière une culture identitaire nous évitons ainsi de faire face à la réalité, la vérité.

Travailler directement sur cette fausse identité est aussi nécessaire. Observez comment le Faux Soi joue son rôle. Une fois clairement vu, alignez-vous immédiatement avec la vraie identité. Par exemple, vous pouvez vous connecter à votre cœur et les cinq qualités Xin du cœur. Adoptez cette nouvelle identité pour affaiblir l’ancienne et ses vieilles valeurs, perceptions. Ainsi, quand vous notez que vous jugez une personne selon sa nationalité, vous pouvez corriger ceci en reconnaissant que le Vrai Soi ne dépend d’aucune nationalité. Chaque personne a un Vrai Soi et il n’est aucunement affecté par une quelconque nationalité.

 

Pour la transformation de cette fausse identité, il est important de porter une attention toute particulière à la façon dont nous nous identifions avec les schémas nocifs : quand et comment nous sommes absorbés par des pensées négatives et les émotions qu’elles engendrent ou bien quand nous les justifions ou que nous nous trouvons des excuses. Si nous ne souhaitons pas renforcer le Faux Soi, la meilleure pratique est d’accepter ces schémas de façon inconditionnelle et de travailler ensuite dessus. Aucune nécessité de se blâmer ou de s’auto-culpabiliser ? Ouvrez simplement vos cœurs et ramenez la lumière brillante sur le Faux Soi et faites face. Le changement se produira alors.

Rappelez-vous toujours ceci : identifiez-vous avec votre Vrai Soi. Il s’agit de votre identité véritable. C’est ainsi que votre cœur sera inconditionnellement ouvert.

Yuan Tze

 

Un avis sur « Ouverture incondtionnelle – Yuan Tze »

  1. Merci pour cette belle réflexion. Les Grandes Vérités sont simples. Puissent tous les Êtres-humains sur cette Terre atteindre cette vérité du Soi et l’irradier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.